Comment élaguer des arbres sans risques ?

Comment élaguer des arbres sans risques ?

Vous possédez un jardin avec des arbres ou des haies.

Vous allez être confrontés tôt ou tard à la taille et l’élagage de vos arbres.

Vous avez des questions. Et cela est légitime :

  • Quelle est la législation en vigueur ?
  • Quand et pourquoi tailler ?
  • Comment élaguer sans risque ?
  • Puis-je le faire tout seul ou dois-je faire appel à une entreprise de paysagiste ?

La réglementation concernant l’élagage

Dans la réglementation actuelle, tout propriétaire doit couper les branches qui dépassent chez son voisin jusqu’au niveau de la ligne de séparation.

Par contre, le voisin n’a pas le droit de couper les branches lui-même mais il a le droit selon l’article 673 du Code Civil d’exiger la coupe de celles-ci même si l’élagage peut provoquer la mort de l’arbre.

En location, les frais d’entretien et d’élagage sont à la charge du locataire. Mais le voisin ne peut pas engager une procédure en justice afin de forcer le locataire à couper les branches, contre le propriétaire seulement.

Pourquoi faut-il élaguer ses arbres ?

L’élagage permet à la fois d’entretenir vos plantations mais aussi d’assurer la sécurité de votre jardin et des alentours afin de prévenir des risques liés à la pousse des arbres. Cela permet :

  • d’éviter la chute de branches ou même des arbres sur les voitures ou les routes
  • d’avoir une meilleure visibilité
  • de prévenir la chute des arbres sur les lignes téléphoniques et aériennes entraînant la coupure de l’alimentation électrique dans le voisinage.

Il existe trois catégories d’arbres :

  • Les arbres forestiers : destinés à produire du bois pour la fabrication d’œuvre ou le chauffage. L’élagage se fait au niveau du tronc afin d’avoir le moins de nœuds possibles.
  • Les arbres d’ornement : ils sont plantés dans les parcs où l’élagage est nécessaire en ville. L’élagage se fait de 2 manières :
    • en taille douce, visant à contrôler les bois mort des arbres feuillus ou résineux et à éclaircir lorsque l’arbre peut se retrouver encombrant ou dangereux pour les toitures, les lignes électriques ou les passants.
    • En une taille architecturale afin d’en réduire le volume (en boule, en nuage, en tonnelle…) pour décorer jardins et parcs.
  • Les arbres fruitiers : Ils sont élagués afin d’augmenter la production et le calibre des fruits.

Mais de toute façon, élaguer un arbre ne fait pas au hasard. Il y a une méthode, du matériel et des saisons pour élaguer sans contrarier le développement de l’arbre.

Quand et comment élaguer ?

Première étape :

  • Attendre la sève descendante ou le repos végétatif. C’est-à-dire il faut attendre la chute des feuilles sur les espèces d’arbres à feuillages caduques. Pour les autres espèces d’arbres, il faudra juste attendre l’hiver mais surtout avant les gelées hivernales.

Deuxième étape :

  • Faire appel à un professionnel de l’élagage: Pour élaguer il faut du matériel et un savoir-faire bien spécifique. Tailler seul peut être très dangereux pour soi-même mais aussi pour la santé de l’arbre. Faîtes réaliser des devis par des professionnels puis comparez-les avant de vous engager. Le prix va dépendre de plusieurs facteurs (la hauteur de l’arbre, la présence d’insectes ou l’accès à l’arbre). Un professionnel saura vous conseiller sur l’élagage en fonction de l’âge des végétaux.

Gardez toujours en tête qu’un arbre est vivant.

Un élagage effectué à la mauvaise période peut avoir des effets désastreux sur la santé de vos arbres.

Laisser un commentaire