Les 10 légumes à planter pour son premier potager

Les 10 légumes à planter pour son premier potager

Quel plaisir de jardiner. Mais que planter lorsqu’on y connaît rien ? Voici une sélection de 10 légumes à cultiver dans son potager. Si vous suivez ces quelques conseils, vous devriez rapidement savourer tomates, radis, courgettes de votre propre potager, ce qui ne manquera pas de d’épater vos proches.

Planter de la laitue

Il en existe plusieurs variétés : les laitues à couper et les laitues pommées.

Les laitues à couper se récolte en coupant les feuilles. Elles ont l’avantage d’offrir des récoltes multiples et abondantes.

Les laitues pommées sont plus traditionnelle, puisqu’en forme de boule. Vous pouvez semer vous-même ou bien acheter des plants en jardinerie. La laitue pousse assez rapidement et vous pouvez la récolter au fur et à mesure de vos besoins. Évitez les emplacements trop ensoleillés, elles tolèrent parfaitement l’ombre, alors profitez-en pour vos jardins mal exposés.

Planter des radis

Les radis sont faciles à cultiver

Ils offrent l’avantage de sortir rapidement de terre. Les radis sont faciles à planter puisqu’il suffit de placer quelques graines en terre et de voir les premiers résultats à peine quatre semaines plus tard. Mais attention, même si on est dans la configuration d’un jardin plutôt sec, le radis aime l’eau. Ne semez pas trop dense, cela vous évitera la fastidieuse opération de l’éclaircissage.

Cultiver de la ciboulette

Sa vitalité et sa générosité sont extraordinaires. Un plan de ciboulette piqué peut tenir le coup plusieurs années d’affilée. Il n’est pas nécessaire de la replanter chaque printemps. Lorsque les fleurs commencent à se former, coupez toute la touffe très courte. De nouvelles pousses toutes tendres vont rapidement refaire leur apparition.

Planter des courgettes

A l’image de la ciboulette, la courgette n’est pas avare en production. Il suffit de la planter, de l’arroser avec régularité et elle saura vous récompenser en remplissant vos cageot sans compter. Il existe deux grandes catégories: les coureuses et les sédentaires. Mais il existe également différents coloris de courgettes, les jaunes sont les plus originales, la courgette de Nice en plus d’être délicieuse est facile à cultiver et tombe rarement malade.

Planter des haricots

C’est l’un des légumes les plus faciles à cultiver, à entretenir et à cueillir. Petit défaut, le haricot peut craindre le froid comme la sécheresse. Il existe les haricots à rame et les haricots nains dont la longueur n’excèdre pas les 6 centimètres. Les haricots ne présentent pas de réelles difficultés.

Les haricots à rame sont préconisés pour les potagers en carrés, puisque pour avoir un meilleur rendement il faut utiliser les 3 dimensions. La seule contrainte supplémentaire est qu’il est nécessaire d’installer des tuteurs (tipis, perches, bambous…).

Les haricots nains ne dépassent pas les 60 cm et de fait n’ont besoin d’aucun aménagement spécifique. Les rares ennemis du haricot sont le froid (le sol doit être à une quinzaine de degrés pour un semis réussi), et la sécheresse prolongée.

Cultiver des épinards

Il faut reconnaître que ce légume ne bénéficie pas d’une belle cote chez les jeunes consommateurs, même si les spécialistes lui reconnaissent de grandes qualités nutritionnelles. Sur le plan technique de la culture, l’épinard est facile. Il suffit de le semer en rangées au printemps et de bien l’arroser. Il n’apprécie pas trop de rester au sec longtemps.

Planter des petits-pois

La culture des petits pois ressemble fort à celle des haricots avec les mêmes dénominations : petits pois nains et petits pois à rame, les mêmes techniques avec tuteur ou pas. A noter qu’il existe une autre variété nommée pois-mange-tout qui est consommable avec sa gousse. L’avantage du pois est qu’il n’est pas trop frileux et peut-être semé dès février/mars pour une récolte en mai/juin.

Planter des échalotes

Il n’y a pas plus simple à cultiver. Pour réussir sa plantation, il faut se procurer des caïeux (ou bulbes) et les enterrer au début de l’automne sous deux ou trois centimètres de terre, la pointe dirigée vers le haut. L’échalote ne nécessite aucun arrosage et est idéal pour un jardin sec. La récolte a lieu au début de l’été. Dans la foulée, il faudra stocker les échalotes et les laisser sécher. Au printemps suivant vous observerez de belles tiges vertes sortir de terre, supprimez alors toutes les mauvaises herbes qui risqueraient de faire concurrence à l’échalote. En juin/juillet vous pourrez de nouveau récolter et faire sécher.

Cultiver du basilic

Cette plante aromatique, très appréciée à tout à fait sa place au potager. Le basilic existe de toutes les formes et de toutes les couleurs : vert, pourpre, géant, fin… choisissez votre variété favorite ; semez quelques graines au chaud au mois de mars et vous pourrez, à partir de mai, les repiquer au potager. Dans l’assiette comme au jardin le basilic fait très bon ménage avec les tomates, alors ne les plantez pas trop loin les uns des autres. L’une des caractéristiques intéressantes du basilic, est que plus vous le récoltez, plus il pousse. Donc, sans vous priver, mettez en dans toutes vos préparations.

Planter de la tomate (cerise)

Parce qu’elle ne supporte pas le froid, et encore moins le gel, la tomate est à planter au cœur du printemps, pas trop loin de l’été. Les spécialistes conseillent de disposer quelques feuilles d’orties au fond du trou au moment de la plantation. Cette astuce rendra la plante résistante aux maladies. La plante a besoin d’une certaine discipline pour se développer. Pour cela, il faut supprimer les « gourmands »: les branches qui vous apparaître à l’intersection de deux tiges existantes. Bien arroser mais éviter de mouiller les feuilles car cela donnerait naissance à des champignons.

Laisser un commentaire